English
protection
CrawlTrack, tableau de bord du webmaster.
Web analytique et référencement

CrawlProtect, la sécurité de votre site internet.
Protection anti-hacking, anti-spam et anti-vol de contenu

Deux scripts php/MySQL gratuits et faciles à installer
Les outils nécessaires pour piloter et garder le contrôle de votre site et de son référencement.




diable











Le blog de CrawlTrack

Une balade au Japon


Tokyo, Kyoto et Nara, les capitales du Japon.

En avril 2008, j'ai passé deux semaines au Japon avec ma fille de 15 ans. Nous avons séjourné une semaine à Tokyo, puis nous sommes partis à Kyoto en Shinkansen pour la deuxième semaine. Ce site vous permettra de partager notre voyage, nos découvertes, nos étonnements. Le Japon est vraiment un pays de contrastes et j'espère qu'en découvrant ces photos vous n'aurez plus qu'une envie, y aller vous aussi.

Un peu d'histoire

Les capitales du Japon
La capitale du Japon est aujourd'hui Tokyo, ville de 13 millions d'habitants (plus de 30 millions dans l'agglomération), mais cela n'a pas toujours été le cas.
Lors de notre voyage, nous avons visité les 3 villes qui ont été successivement capitales du Japon.

Pour commencer Nara, qui est devenu capitale du Royaume lors de sa fondation en 710 par l'impératrice Genmei. A l'époque Nara s'appelait Heijo-Kyo. En 794 l'empereur a voulu s'éloigner des influences bouddhistes et a donc déménagé la capitale à Heiankyo (littéralement capitale de la paix). La ville sera rapidement rebaptisée Kyoto (littéralement ville capitale).

Lorsqu'en 1185 Minamoto no Yoritomo prit le pouvoir à l'empereur et instaura la dictature militaire connue sous le nom de Shogunat, il garda Kyoto comme capitale.

Cette longue période de règne des Shoguns et Samourais prit fin en 1868 lors de la restauration Meiji. L'empereur retrouva alors le pouvoir politique.

Ce fut l'occasion d'un nouveau changement de capitale qui a été transférée à Edo qui prit pour l'occasion le nom de Tokyo (littéralement capitale de l'est).



Notre voyage

Voilà le déroulement de notre voyage jour par jour, le but n'étant pas de donner un modèle à suivre mais de vous permettre de connaître ce qu'il est possible de voir en deux semaines. Les journées ont parfois été très chargées, nous avons beaucoup marché mais nous avons aussi réussi à nous reposer de temps en temps.

Samedi 19 avril 2008
Décollage de Toulouse vers midi pour une escale à Munich et ensuite un vol vers Tokyo Narita.

Dimanche 20 avril 2008
Arrivée à Tokyo vers 10 heures, transfert en bus + taxi vers notre hôtel. Un petit tour dans les environs de l'hôtel et une grosse sieste pour se remettre du voyage.

Lundi 21 avril 2008
Découverte et apprentissage du fonctionnement du métro. Visite du quartier Harajuku.

Mardi 22 avril 2008
Direction Akihabara, puis Ueno où nous avons visité le zoo et le musée Shitamachi. Retour en passant par le marché Ameyoko.

Mercredi 23 avril 2008
Visite du quartier Asakusa, un petit tour en pousse-pousse dans le quartier. En fin d'après-midi nous avons pris la direction de Shinjuku Ouest pour visiter l'hôtel de ville.

Jeudi 24 avril 2008
Visite du parc Higashi suivie l'après-midi d'un long moment au musée des sciences de Tokyo.

Vendredi 25 avril 2008
Quartier Shimbashi avec visite de la tour Dentsu (point de vue au sommet + musée de la publicité), visite du parc Hama Rikyu et un petit tour par le marché aux poissons. Ensuite nous sommes allés nous promener et faire du shopping à Shibuya.

Samedi 26 avril 2008
Voyage en Shinkansen vers Kyoto, jeu de piste pour trouver notre Ryokan (merci à la gentillesse des japonais). Et un après-midi de détente pour évacuer la fatigue de cette première semaine.

Dimanche 27 avril 2008
Visite de Kyoto avec une guide francophone, journée marathon avec la visite du Kinkaku-ji, du Ryon-ji et de son jardin zen, du château Nijo, d'une manufacture de kimonos, du Sanjusangendo et enfin du Kiyomizu-dera.

Lundi 28 avril 2008
Visite de Gion, quartier des Geishas. Nous avons assisté au Miyako Odori au théâtre du quartier de Gion.

Mardi 29 avril 2008
Longue promenade sur le chemin de la philosophie.

Mercredi 30 avril 2008
Deuxième journée avec une guide francophone, cette fois-ci nous avons pris le train en direction de Nara. Visite à Nara du Todai-ji, un petit tour par la forêt primitive, visite d'une maison du 13ème siècle, un passage en centre ville et pour finir visite du musée national.

Jeudi 1er mai 2008
Visite de la gare de Kyoto, suivie d'un passage par le marché Nishiki et fin de journée au musée international du manga de Kyoto.

Vendredi 2 mai 2008
Visite du jardin Shosei-en, puis un long moment au Tofuku-ji et enfin l'après-midi au Kyoto Studio Park. Une journée un peu en-dehors des sentier battus, nous n'avons croisé que très peu de touristes étrangers.

Samedi 2 mai 2008
Lever à 5 heures pour prendre notre train en direction de l'aéroport d'Osaka. Arrivée à Toulouse vers minuit après une escale à Francfort.



Carte du Japon


Informations pratiques

Se rendre au Japon

On trouve, en si prenant à l'avance, des billets d'avion aller-retour pour moins de 1000 Euros. Nous, on est partis de Toulouse via Munich avec la Lufthansa, mais de nombreuses autres compagnies sont possibles.

Formalités

Pour les ressortissants français, un passeport (encore valide plus de 3 mois à la date du départ) suffit pour un voyage de 90 jours maximum.

Se faire comprendre

A moins que vous ne soyez parfaitement à l'aise en japonais, il est fortement conseillé de se débrouiller en anglais. Il est très rare de trouver des japonais qui parlent français. Avec l'anglais en général on s'en sort, bien que l'on se soit trouvé régulièrement dans des boutiques ou des restaurants où personne ne nous comprenait. On a toujours réussi à communiquer, avec les mains s'il le fallait (par contre, on n'a pas toujours su ce que l'on mangeait...).

L'argent
La monnaie japonaise est le Yen,

au 21/02/2010: 1 euro = 124.65 Yen

Les cartes de crédits ne sont pas acceptées partout, pas de problèmes dans les grands hôtels ou restaurants, ça se complique dans les plus petites échoppes. Nous, on a principalement utilisé du liquide que l'on avait amené de France. Il y a des distributeurs de billets, mais pas très nombreux et on a souvent vu des queues importantes devant ceux-ci.

 


Tokyo



Akihabara

Akihabara

Akihabara, quartier connu mondialement par les Geek. C'est le royaume de la technologie et de l'électronique. On y trouve aussi bien des grands magasins sur plus de six étages, que des micro-boutiques d'à peine 2 m².



Asakusa

Asakusa

Asakusa est le coeur du Tokyo traditionnel, certains disent que l'on y retrouve l'esprit du vieil Edo (ancien nom de Tokyo). C'est un quartier très touristique et plus particulièrement le temple Senso-Ji et la rue Nakamise Dori qui y mène.



Harajuku

Harajuku

Le quartier d' Harajuku est connu par la jeunesse de Tokyo pour être l'endroit où l'on doit s'habiller si l'on veut être au top de la mode. Un peu plus tard, et un peu plus riches ils iront plutôt vers la rue Omotesando, rue des grands créateurs.




Higashi

Higashi

Le parc Higashi est en fait le parc du palais impérial. Le palais qui est toujours habité par la famille impériale ne se visite pas, par contre le parc est en accès libre et comme vous allez le voir il y a vraiment des points de vue magnifiques.



Hôtel de ville

Hôtel de ville

L'hôtel de ville de Tokyo, ou plus exactement siège du gouvernement de Tokyo se trouve dans le quartier Shinjuku Ouest. C'est un gratte-ciel à deux tours de 243 mètres de haut (48 étages) dont la construction a été achevée en 1990. On peut le visiter gratuitement et monter à un observatoire panoramique situé à 200 mètres de haut. Nous avons profité de cette opportunité et pris quelques photos.



Ueno

Ueno

Ueno, ou la plaine aux cerisiers. Le cerisier japonais est très important ici, et pendant la période de floraison beaucoup de japonais viennent les admirer à Ueno. La saison étant particulièrement précoce cette année, nous sommes arrivés trop tard pour les voir, alors nous nous sommes rabattus sur le Zoo de Ueno et le musée Shitamachi. Ce petit musée montre le Tokyo d'autrefois.



Shibuya

Shibuya

Shibuya est un quartier très animé, c'est le lieu rêvé pour qui veut faire du shopping. On y trouve les dernières tendances de la mode, les jeunes de Tokyo apprécient plus particulièrement Shibuya 109 qui abrite une centaine de boutiques de mode. La gare de Shibuya est une des plus importantes de Tokyo.



Shimbashi

Shimbashi

Quartier d'affaires, on y trouve de nombreux gratte-ciels, le marché aux poissons de Tokyo et le parc Hama Rikyu. La tour Dentsu va nous offrir un beau point de vue sur les environs.


Kyoto



Château Nijo

Château Nijo

Le château Nijo a été construit par le Shogun Tokugawa Leyasu en 1603. Il servit de résidence secondaire pour les shogun lors de leur passage à la capitale Kyoto. C'est ici que le shogun Yoshinobu Tokugawa dut rendre le pouvoir à l'empereur en 1867, mettant fin à presque 7 siècles de shogunat.



Chemin de la philosophie

Chemin de la philosophie

Le chemin de la philosophie est une agréable promenade qui longe un petit canal au départ du Ginkaku Ji connu aussi sous le nom de pavillon d'argent. Ce chemin va nous mener dans les faubourgs de Kyoto le long de la colline et nous passerons devant de nombreux temples, les plus remarquables étant Le Nazen Ji et le Zenrin Ji.



Gare de Kyoto

Gare de Kyoto

Kyoto attire beaucoup de touristes avec ses nombreux temples, mais le site le plus visité de la ville contrairement à ce que l'on pourrait croire est un bâtiment ultra-moderne. Il s'agit de la gare, construite en 1997 par l'architecte Hiroshi Hara. C'est une véritable ville dans la ville avec un hôtel, un grand magasin, de nombreuses boutiques et restaurants. Chaque jour, c'est plus de 240 000 personnes qui transitent par cette gare.



Kinkaku-ji

Kinkaku-ji

Le Kinkaku-ji est plus connu sous le nom de temple d'or. Il est en effet doré à l'or fin sur toute sa partie supérieure. On ne peut évidemment pas visiter Kyoto sans aller voir ce temple.



Kiyomizu-dera

Kiyomizu-dera

Le Kiyomizu-dera est un ensemble de temples bouddhiques dont le plus connu est doté d'une plateforme qui domine la forêt avoisinante de 13 mètres de haut et qui offre une belle vue sur Kyoto. L'origine de ces temples remonte au 8ème siècle, mais les bâtiments existant encore aujourd'hui datent de 1633.



Kyoto Studio Park

Kyoto Studio Park

Le Kyoto Studio Park est un parc d'attraction qui appartient à la compagnie Toei Kyoto Studio, le plus grand studio de cinéma et de télévision du Japon. On se promène au milieu des décors qui servent aux tournages de plus de 200 dramas par an, ainsi qu'à de nombreux films de cinéma. On peut assister à des démonstrations de tournage et aussi se déguiser en costumes traditionnels.



Marché Nishiki

Marché Nishiki

Le marché Nishiki est en plein centre de Kyoto. On y trouve tous les ingrédients de la cuisine japonaise. C'est tout le contraste de ce pays ultra-moderne par certains côtés, et si traditionnel par d'autres. Ce marché est un régal pour les yeux, plein de surprises pour nous occidentaux.



Nishijin Textile Center

Nishijin Textile Center

Le Nishijin Textile Center est une manufacture de kimonos installée au centre de Kyoto depuis le 19ème siècle. C'est principalement un hall d'exposition et de vente, mais cela permet aussi de voir des artisans au travail. Les techniques de tissage utilisées sont des techniques traditionnelles à la main mais aussi à l'aide de métiers à tisser Jacquard.Ces métiers ont été importés au Japon en 1873. Si vous voulez acheter un kimono, c'est vraiment une bonne adresse, mais attention, pour un vrai kimono en soie, il faut prévoir un budget conséquent.



Shosei-en

Shosei-en

Le jardin Shosei-en a été créé au 9ème siècle par le prince Minamoto Notooru. Le dessin du jardin actuel remonte à 1643, quand le parc fut redessiné par Ishiyama Saijo. Son but a été de donner autant de visions différentes de la nature qu'il est possible dans un petit espace.



Tofuku-ji

Tofuku-ji

Le temple Tofuku-ji, un peu à l'écart des circuits touristiques classiques à Kyoto, est le siège de l'école Tofukuji de la secte Rizai du bouddhisme zen. Le temple a été construit à l'origine en 1236, il a souffert de destructions en de maintes reprises. Les bâtiments visibles aujourd'hui datent pour certains du 14ème siècle mais beaucoup sont bien plus récents.



Nara



Kasuga-taisha

Kasuga-taisha

En passant par la forèt, on passe d'abord devant d'innombrables lanternes de pierre. On arrive ensuite au sanctuaire shintoïste Kasuga-taisha, peint d'un orange très vif qui tranche avec le vert de la forèt. Ce sanctuaire date de 701, mais conformément aux rites de purification Shinto il a été démoli et reconstruit tous les 20 ans jusqu'en 1863, date à laquelle on stoppa ce cycle de destruction-reconstruction.



Sangatsudo

Sangatsudo

Cet ensemble de temples bouddhistes est situé sur les hauteurs de Nara. C'est un exemple frappant d'interpénétration des deux religions japonaises, le bouddhisme et le shintoïsme. On trouve des sanctuaires shintô entre les temples bouddhistes. De par sa position en hauteur, Sangatsudo offre une belle vue sur Nara.



Todai-ji

Todai-ji

Le Todai-ji est le temple bouddhique le plus connu de Nara. Il abrite dans le Daibutsuden (la plus grande construction en bois du monde) une statue de Bouddha d'une hauteur de 15 mètres. Une autre particularité de Nara est la présence de daims en liberté que l'on va croiser tout au long de la journée.


Powered by zenphoto